Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

/ / /



 
Parce que dans notre société, nous partons complètement à la dérive dans notre façon de considérer et de vivre la naissance, l'enfance, la parentalité ... la vie et la mort ...


Parce que notre aveuglement, nos peurs et  nos erreurs de jugement sont parfois gravement préjudiciables au développement émotionnel, psychologique et même physique de nos enfants ...


Parce que notre amour, nos soins et notre respect ne sont pas conditionnels, ni soumis à un régime syndical, et que nos enfants en ont besoin en tout temps et à toute heure du jour et de la nuit ...


Parce que, par ignorance,  par crainte ou par habitude,  nous renonçons souvent à nous assumer et à penser par nous-mêmes, pour nous en remettre sans discernement à "l'autorité compétente".  Parce que nous abandonnons ainsi la faculté de poser des choix éclairés,  même en ce qui concerne les sphères les plus intimes de nos existences, telles que la naissance ou la parentalité ...


Parce que la société dans laquelle nous vivons n'est pas vraiment "enfants admis", et que pour nous conformer à un modèle social standard, nous nous ingénions inconsciemment à saper les fondations de la personnalité des petits êtres humains que nous mettons au monde, au lieu de les aider à se construire ...



Parce que, en perpétuant des habitudes sociales ineptes (naissance surmédicalisée, séparation mère-enfant, allaitement artificiel, reprise du travail précoce, crèches …),  nous dénions aux bébés et à leurs parents, en particulier leurs mères, la relation accomplie et totale qu'ils sont humainement en droit de vivre ensemble, contrant ainsi les nécessités biologiques et affectives les plus fondamentales ...


Parce que notre système d'éducation scolaire, sclérosé et inadapté, ne forme pas à la citoyenneté mais au conformisme, et inculque aux enfants la soumission et la peur ...


Parce qu'ainsi déformés, il leur devient impossible d'acquérir confiance et foi en eux-mêmes,  et ainsi d'assumer leur singularité ...


Parce qu’une certaine  langue de bois  aux relents d’inquisition veille à empêcher toute remise en question de ces habitudes sociales, et à circonscrire efficacement toute "dérive"



Parce que nos enfants sont traités et considérés comme des cibles de marketing décérébrées  plus que comme des citoyens en devenir, avec toutes les conséquences que cela implique sur leur développement social et émotionnel.


Parce que nous sommes plus préoccupés de leur conformité au moule social que de leur capacité à devenir artisans de leur vie et de leur pensée, créateurs de leur propre espace de liberté ...


Parce que dans notre manière d'éduquer nos enfants, nous oscillons sans cesse entre la culpabilité et la déresponsabilisation, démissionnant ainsi beaucoup trop facilement de notre rôle d'accompagnant bienveillant ...


Parce que nous confondons ainsi coercition et pose de repères, et que nous mélangeons permissivité et tolérance, écoute et jugement ... Parce qu'il est plus facile et plus rapide de leur imposer obéissance que de les aider à construire leur sens critique et les rendre aptes à se prendre en charge ...


Parce que nous compromettons ainsi gravement, voire irrémédiablement,  leurs chances de devenir des adultes libres, autonomes et responsables, capables d'aimer dans le respect de soi et de l'autre, capables d'exercer leur libre arbitre et de poser un regard critique sur le monde

Alors ... EVEILLONS-NOUS et montrons à nos enfants le chemin de la souveraineté, de la dignité, du respect de soi et de la liberté assumée.

Soyons le vent qui portera leurs ailes déployées vers l'infini des possibles.



Par Françoise Jeurissen/Tinuviel - avril 2004

 





Partager cette page

Repost 0
Published by Tinuviel - dans PARENTAGE AU QUOTIDIEN