Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 11:44

Et tant que je suis sur le blog, quelques photos du paysage de ce matin... une splendeur !

Un lever de soleil à vous faire mettre à genoux...

Evidemment, les quelques photos prises avant de partir au boulot ne rendent pas hommage à la magie presque sacrée du moment, aux couleurs indescriptibles, au bruit feutré des pas, à l'immobilité bruissante des choses... mais bon.






Le "Flavion", qui passe juste à côté de la maison.








Et un petit texte, tant qu'à faire :

Doucement

S’éveille

Le monde…

Etirement languide de la forêt profonde.

Bruissements par milliers

Des habitants du lieu

Que l’affairement agite

Déjà.

Mille gouttes de brume

Capturent le lait brouillé

De ce début de jour

Aux modestes éclats.

L’oiseau trille sans complexe

Certain d’avoir sa place

Dans ce ballet fragile.

Et moi,

Souffle troublé

Je n’ose pas…

Alors,

Timide

Je m’agenouille

Recueillie

A l’orée de ce temple

Je tends mes mains

J’écoute

J’aime

Je reçois.





Repost 0
Published by Tinuviel - dans AU JOUR LE JOUR
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 13:54


Comme promis, et pour poursuivre la saga, voici quelques photos des chiots, nés dans la nuit du 30 au 31 décembre, soit le soir du jour où j'ai publié l'article précédent, et la nuit qui a suivi le "sauvetage" par les pompiers.

Geisha a "travaillé" pendant 48 bonnes heures avant d'en arriver à la naissance proprement dite. Premier chiot né vers 23h30, suivi de ... 6 autres jusqu'aux petites heures du matin. L'un d'entre-eux est mort (il n'était pas encore né lors de ma dernière "ronde" vers 4h du matin, et on l'a retrouvé mort vers 7h au lever des enfants). Nous voici donc à la tête d'une belle famille. Après les 5 chatons de ce printemps, on peut dire que l'année aura été fertile !!

Tout d'abord, je voudrais dire à quel point j'ai compris, avec cet accouchement, combien il doit être difficile aux professionnels de la naissance de laisser faire les choses sans intervenir, sans vouloir à tout prix "aider" ou "faire avancer"... indulgence pour ces pauvres gynobs et sages-femmes pour qui attendre les mains dans les poches doit être une vraie torture :-)

Je suis contente aussi que les enfants aient pu assister à la venue au monde des deux premiers, comme ils avaient été présents à l'accouchement de notre chatte au printemps dernier  Ils ont manifestement apprécié l'évènement, et ont su rester calmes, presque silencieux, et doux. Je ne pense pas qu'ils aient dérangés la chienne, même si ses demandes allaient surtout vers moi (j'imagine qu'elle sentait cette "solidarité" de mère dans ma façon de la toucher, d'attendre l'évènement avec elle).

Je fais ici une parenthèse pour parler de notre chatte, qui avait mis bas au printemps dernier. Moi qui avais toujours cru que les chattes se cachaient dans un coin bien tranquille et sombre pour accoucher, on peut dire que là, on a été surpris. Entrée en travail dès le matin (contractions, pertes glaireuses et halètement), elle ne voulait pas me quitter (alors que c'était une chatte assez sauvage d'ordinaire). Comme nous avons été obligés de partir pour la journée, j'étais persuadée qu'à notre retour on la trouverait quelque part avec ses petits... que nenni ! Elle nous a attendus plus de 8 heures, et dès notre retour, nous a littéralement "emmenés" en haut (à grands coups de miaulements et de retournements ostensibles vers nous dans l'escalier), pour s'installer sur le divan de la salle de jeux des enfants, avec tout son petit monde autour d'elle (les 4 mômes et moi). Sa demande était très clairement "restez autour de moi et que personne ne sorte !"
Et seulement là, elle s'est autorisée à laisser aller, me demandant clairement de toucher son ventre pendant l'expulsion de son premier petit, et me regardant dans les yeux avec une confiance assez époustouflante ! Elle n'était pas dérangée la moins du monde par le bourdonnement des voix des enfants (qui s'efforçaient au calme, mais étaient néamoins un peu surexcités par l'évènement), et a mis bas ses 5 petits en pleine lumière, perchée sur le divan, en se laisant caresser et toucher par tout le monde, et en nous "offrant" même ses petits du regard et du corps dès qu'elle les a eu léchés ! Assez fou comme expérience... bref. Revenons-en à notre chienne.

Pas grand-chose à dire, si ce n'est que l'expulsion du premier a été trèèèès longue, qu'il était énorme au regard de sa taille à elle (pourtant le père putatif n'est guère plus grand qu'elle), et qu'il est né dans la poche, assez péniblement (oui j'avoue, j'ai aidé un petit peu, la chienne avait l'air claquée et ça n'avançait vraiment plus...)
D'ailleurs ils sont tous très gros je trouve, et maintenant qu'ils ont une semaine, ce sont de vraies petits bouboules ! Quand ils tètent, on dirait qu'ils vont avaler ses mamelles, la pauvre !!  LOL

Bon, trève de blabla, je vous poste quelques photos :


En plein travail...


C'est pour bientôt...


Et voilà le premier, bien enveloppé, qui arrive.


Tout frais, tout chaud ! Maman léchouille...




Le lendemain matin, tous les loustics sont là, déjà bien installés au bar !




Vous ne craquez pas vous ? Moi si :-)




Repost 0
Published by Tinuviel - dans AU JOUR LE JOUR
commenter cet article
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 10:16


Oui je sais, le titre fait un peu accrocheur, mais attendez que je vous raconte, vous comprendrez. Je n'ai pas pris ça dans les faits divers du journal local, c'est bel et bien arrivé chez nous !

Voilà à peu près deux mois, un magnifique mâle extrêmement  séduisant et persuasif avait réussi, alors que nous étions partis pour la journée, à passer la barrière du jardin pour venir conter fleurette à nos deux chiennes pendant toute une après-midi.... romantique n'est-il pas ? Comme ce n'était pas la première fois que ça arrivait, ce dragueur compulsif ayant apparemment de la suite dans les idées, nous ne nous sommes pas inquiétés plus que ça des conséquences de leurs gambades, ne percevant aucune "signe" alarmant.

Or voilà que nous nous sommes aperçus tout à coup, il y a à peine plus d'une semaine, qu'une de nos demoiselles présentait un abdomen plus que tendu et rebondi, et des mamelles bien gonflées. Bingo ! Des petits pains au four pour notre Geisha qui, à 6 ans, n'avait encore jamais connu ça. A la palpation, on sentait déjà les contours des petits et on percevait nettement les coups et les mouvements. Et vu le temps écoulé depuis la "faute" présumée et l'état explicite de la chienne, nous savions que nous n'aurions plus longtemps à attendre...
Inutile de dire que les mômes sont enchantés... nous un peu moins... bien que placer des chiots soit relativement plus facile que des chatons.

Or donc, depuis hier, la mistinguet est manifestement inquiète, tourne en rond, halète, et ressent les premiers signes d'un début de travail imminent. On lui a préparé un coin dans le bureau près des ordis, pour qu'elle soit tranquille et au chaud.
Hier soir, avant de monter nous coucher, mon homme l'a sortie une dernière fois au jardin pour faire ses besoins. Et quand nous avons voulu la faire rentrer... plus de chienne ! Nous avons appelé et cherché partout dans la haie, les buissons... rien. Et puis François a eu une illumination : le terrier !
Il faut savoir que nos deux chiennes sont de vrais "terrassières", et qu'elles creusent à qui mieux mieux un peu partout. Elles avaient entrepris, voilà déjà un moment, de creuser une galerie partant de derrière la haie et passant sous un parterre. Et voilà-t-y pas que notre Geisha, dans son désir de se cacher pour mettre bas, était allée se fourrer tout au fond de cette galerie souterraine, impossible à atteindre ! On ne pouvait apercevoir, à la lumière de la lampe de poche au bout du bras totalement enfoncé dans le trou, que le bout de sa queue !!!
Et impossible de la faire revenir. On a eu beau l'appeler sans relâche... rien ! Ou bien elle ne voulait pas, ou bien elle ne parvenait plus à se dégager... impossible de savoir. Dans tous les cas, on ne pouvait pas la laisser couchée sous terre, prête à mettre bas, par -10° !!!

Ni une ni deux : une bêche et une pioche, et voilà que mon homme entreprend d'essayer de creuser la galerie. C'était oublier la dureté du sol par ce gel... au bout de 10 minutes d'effort intensif, il a bien fallu se rendre à l'évidence : pas moyen d'y arriver tout seul, à moins d'un infarctus ou d'un tour de rein, et encore !

Plus qu'une solution : les pompiers... On a donc appelé le 100 et exposé notre problème, un peu gênés, mais pas le choix...
Moins d'1/4 d'heure après, les pompiers étaient là. D'abord deux d'entre-eux, dont le capitaine. Aussitôt suivis d'un autre véhicule, et puis du camion ! En tout, pas moins de 7 pompiers costauds et bien décidés à sauver cette pauvre chienne coincée dans son trou ! Plus des spots orientables, bêches, pelles, pioches, pied-de-biche, tronçonneuse... bref, la totale !

Plus d'UNE heure il leur a fallu pour dégager Geisha, une heure !
Parce qu'il faut savoir que la galerie en question descendait vers le bas et était longue d'à peu près deux mètres ; qu'elle faisait un angle sous terre, pour s'arrêter tout juste contre la bâche de l'étang... ce qui veut dire qu'il a fallu creuser - délicatement quand même pour ne pas risquer de blesser la chienne ou de l'enterrer vivante - la terre gelée pour trouver l'emplacement exact de la galerie, abattre un arbre sous les racines duquel se terminait le trou, et faire attention de ne pas percer la bâche de l'étang sinon l'eau non gelée sous la glace risquait d'envahir la galerie et de noyer ou geler la chienne... je vous dis pas le bazar !!!

Ils ont tous été vraiment super, et au bout d'une heure, complètement gelés mais soulagés, nous avons vu apparaître la tête de notre chienne, paumée et tremblante, et nous avons réussi à la sortir de là pour la rentrer au chaud...
Je ne vous dis pas ce que les voisins ont dû se poser comme questions, en voyant 7 types en casaques fluo creuser à tour de rôle dans le parterre de notre jardin et se criant des instructions, et faire tourner une tronçonneuse pour abattre un arbre, tout ça à près d'une heure du matin !

Et voilà comment on se retrouve avec toute une caserne de pompiers à siroter un café autour de la table de la cuisine, et à écouter des anecdotes de sauvetages divers, au lieu d'être tranquillement au chaud dans ses plumes.
Amusant et surprenant.

Et croyez-le ou non : aucun des enfants n'a même ouvert une paupière pendant toute l'opération, malgré le boucan, les lumières clignotantes du camion etc...  !

Et Geisha, à l'heure qu'il est, n'a toujours pas mis bas... elle contracte tranquillement, et nous on attend...
Quand ils seront nés, je posterai des photos.



Repost 0
Published by Tinuviel - dans AU JOUR LE JOUR
commenter cet article
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 14:53


Sous les braises d’un ciel sur le point de sombrer
Elle se donne au vent et se lie à la terre
Femme-fée, femme nue, sauvage et animale
Les cheveux cascadant sur son corps délié
Elle entonne le chant antique des sorcières
Les reins chauds et cambrés en un désir primal.

 
Elle accomplit l’offrande sous la voûte noircie
Ballet originel d’amour et d’harmonie ;
Louve belle et sereine,
La femelle prêtresse se mêle à la forêt,
A la pierre, au ruisseau, à l’oiseau qui se tait
Pour un rite de feu éclaboussant la nuit.

 

Et la peau frémissante, prête à la communion,
Elle s’étire, féline,
Serpentant sous la lune aux reflets de passion
Seins d’opale durcis, elle offre ses collines       
Et ses cavernes ruisselantes
Et ses riants vallons
Et sa bouche de fruit
Et ses mains qui se tendent
Et son corps qui dit oui
A la puissante union,
Sur la mousse complice célèbre son désir
Et dans l’éblouissement accueille son plaisir.

 

Son âme qui chavire l’espace d’un éclair
L’univers qui s’entrouvre et offre ses mystères.
A l’amante du monde, à la femme, à la Mère.

 

Françoise Jeurissen / Tinuviel - octobre 2008

 

                                                     Tableau de Séverine Pineaux
                                           Allez visiter son site, c'est magnifique !

 

Repost 0
Published by Tinuviel - dans LA SEVE DES MOTS
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 14:39

Ce matin, j'ai lu, comme probablement beaucoup d'entre-vous, un fait divers horrible : Noam, petit garçon d'un an, vient de mourir des suites de maltraitances de la part de sa belle-mère.

Ce petit garçon a été ébouillanté et puis tabassé à mort, le jour de son premier anniversaire, par la jeune compagne (20 ans) de son père, aux soins duquel il venait d'être "rendu" depuis quelques jours en vertu d'une décision des services sociaux.

Sacro-saint, le droit parental ? Sans même analyser un mimimum la situation ?
En l 'occurence, Noam est un bébé dont la mère est décédée juste après la naissance, et confié à la garde de ses grands-parents maternels par le père lui-même. Aimé et choyé, apparemment. Il avait des chances de grandir normalement ce petit, dans l'affection et la sécurité ... jusqu'à ce que ça dérape.

Les services sociaux s'en sont mêlés. De leur propre chef ? Sur la demande du père ? On n'en sait encore rien. Toujours est-il "qu'on" décide brusquement de rendre l'enfant à son père, lequel apparemment, manifestement pas très bouleversé de retrouver son fils, s'empresse de le confier de manière prolongée à ses propres parents. Il faut dire que maintenant, il y a aussi un deuxième bébé dans l'histoire ... le fils de sa compagne. Alors Noam, à mon avis, il fait un peu tache dans la nouvelle famille. Compliqué ça, de remettre en route le ballet familial, un peu chamboulé il faut dire. Fragilité des relations non encore tissées, complexité d'une situation mettant en jeu toute une batterie de sentiments contradictoires. Un père qui peut-être, rend inconsciemment son enfant coupable du décès de son ex-compagne, et qui en tous les cas ne le connaît pas, n'a pas encore appris à l'aimer.Une jeune mère de vingt ans vivant une première maternité, donc déjà fragilisée, et se retrouvant avec un enfant inconnu, non désiré, venu se greffer dans sa vie sans crier gare ... pas facile, même si ça n'excuse en rien la barbarie de son geste. Mais ça peut l'expliquer, pour éviter que ça ne se reproduise !

Tout ça, j'ignore si les services sociaux s'en sont préoccupés, mais un peu plus d'implication, un peu plus d'aide et d'écoute pour aider la nouvelle famille à prendre ses repères, pour instaurer une relation de confiance avec les grands-parents maternels, ça n'aurait pas été du luxe, non ? Oh je sais bien que ce n'est pas si simple ... mais c'est trop facile de ne pas se poser la question en tout cas.

Pour raconter son histoire, je laisserai la parole à Holocrate, du blog "On peut le dire", qui le raconte d'une façon juste et émouvante :


J'ai 1 an et je vais mourir

Faut dire que pour moi, les choses avaient déjà mal commencé : comme dans les histoires tristes, ma maman est partie au ciel juste au moment où moi, je sortais de son ventre. Si ça se trouve, c’est donc à cause de moi qu’elle est partie. Si j’avais pas été là, elle serait encore vivante. Ca me travaille. Tout le temps. Très fort et tout le temps.

 

Le Monsieur qu’y paraît que c’est mon papa, il m’a jamais beaucoup regardé. Je sais pas pourquoi. Même que c’est Papy et Mamy qui se sont occupé de moi. Tout le temps. Et qui m’ont donné les bisous. Les biberons et les bisous. Ils sont chouettes. Y m’ont jamais fait de reproches, rapport à ma maman qui n’était plus là. Même qu’ils avaient l’air assez content que je sois avec eux, finalement.


Je dis « qui se sont occupé de moi » et « qui m’ont donné des bisous » paske depuis quelques jours, je suis plus avec eux. Rapport à une Madame qui a dit qu’il fallait me rendre au Monsieur qu’y paraît que c’est mon papa. ..................

Je vous invite à lire la suite ici ...


Repost 0
Published by Tinuviel - dans MALTRAITANCE
commenter cet article
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 12:22

Quelques pas dans la bonne direction ...

Après le vote, le 19 juin dernier,  du "décret relatif à la coexistence des cultures génétiquement modifiées avec les cultures conventionnelles et les cultures biologiques", visant à rendre de plus en plus difficile la culture d'OGM sur le sol wallon, voilà que la Wallonie annonce sa décision d'entrer dans le "Réseau européen des Régions sans OGM" et de ratifier la charte de Florence.

Elle rejoindra en cela les 174 régions européennes, comprenant plus de 4500 municipalités, ayant décidé de faire partie ce de réseau à ce jour, et ce nombre est en augmentation constante (pour avoir une idée de la progression, les régions signataires de la chartes n'étaient que 20 en 2005 ... !)

Ces pionniers étaient sont :

 Regione Toscana (Italie)
 Land Oberosterreich (Autriche)
 Regione Marche (Italie)
 Région Aquitaine (France)
 Regione Lazio (Italie)
 Région Bretagne (France)
 Región Euskadi (Espagne)
 the Region Wales (Royaume-Uni)
 Région Ile de France (France)
 Région Poitou-Charentes (France)
 the Highlands and Islands Region (Royaume-Uni)
 Land Schleswig Holstein (Allemagne)
 Région Limousin (France)
 Regione Emilia Romagna (Italie)
 Land Burgenland (Autriche)
 Land Steiermark (Autriche)
 Regione Sardegna (Italie)
 Région Drama-Kavala-Xanthi (Grèce)
 Provincia Autonoma di Bolzano (Italie)
 Land Salzburg (Autriche)


Symboliquement, c'est déjà une belle avancée.

Mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire que, dans les limites de leurs compétences et de leurs obligations envers les lois communautaires, les régions et autorités territoriales signataires s'engagent notamment et en très résumé à :

- promouvoir la mise en oeuvre au niveau régional de plans spécifiques et/ou de règles techniques, avec la possibilité de prévoir une protection des cultures traditionnelles ou biologiques contre les OGM sur de vastes étendues ou toute une région ;

- protéger d’une possible contamination génétique des territoires agricoles dont la production repose sur des normes de qualité - tels que les produits d’origine contrôlée et biologiques - ainsi que des territoires qui sont actuellement sujets à des règles européennes, nationales ou régionales de protection et de contraintes spéciales visant à protéger la biodiversité, des produits locaux spécifiques, le patrimoine naturel, en empêchant ou décourageant la culture des OGM dans ces zones ;

- soutenir, le principe selon lequel les semences pour la reproduction sont techniquement garanties "sans OGM" ;

- promouvoir la conclusion d’accords internationaux dans le but de garantir l’approvisionnement en matières premières de haute qualité, certifiées "sans OGM" ;

- protéger la biodiversité des Régions au moyen de mesures encourageant l’enregistrement de variétés et espèces locales dans les catalogues de conservation de la biodiversité et d’utiliser ces espèces dans l’industrie agricole pour empêcher que ce patrimoine ne soit breveté ;


Pour plus d'infos sur les points de cette charte ainsi que leur portée  :
http://www.gmo-free-regions.org/
http://www.infogm.org/spip.php?article2256
http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1340
http://www.natpro.be/
http://lutgen.wallonie.be/spip/spip.php?article559

Moi je dis bravo à Monsieur Lutgen pour son dynamisme dans l'exécution de sa fonction.
Repost 0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 16:41

Je relaie rarement les pétitions (il y en a tellement dont le sujet interpelle et qui mériteraient qu'on s'y attarde ...), mais celle-ci s'inscrivant parfaitement dans l'esprit de ce blog, je désire soutenir cette initiative :



A l'attention de : Ministre de la Santé

Contrairement à d’autres pays européens, force est de constater que la France n’offre toujours pas suffisamment de choix aux futures parents pour la naissance de leur enfant.


- Alors que dans certains pays voisins, les accouchements à domicile sont considérés comme un choix tout aussi respectable et sécuritaire qu’un autre, en France ils se font rares et sont souvent très mal acceptés par le milieu médical ;

- Malgré que des Maisons de Naissance indépendantes et situées hors des hôpitaux existent dans de nombreux pays européens et mondiaux, en France elles n’ont toujours pas l’autorisation de fonctionner comme elles le devraient ;

- La fermeture de plus en plus nombreuse des petites maternités ne laisse souvent pas d’autres alternatives aux futures mamans que de faire beaucoup de kilomètres pour aller accoucher dans une « grosse » maternité de niveau 3 ;

- De même, beaucoup de régions n’offrent pas d’autres options aux futures mamans que de donner la vie à l’hôpital où il est encore, dans bien des cas, difficile de faire entendre et accepter ses choix… alors que l’ouverture de plateaux techniques aux sages-femmes libérales serait une alternative intéressante aux futurs parents désirant un accompagnement global…

… C’est pourquoi une pétition nationale sur le « Libre Choix de Naissance »a été mise en ligne.

Par cette action, il ne s’agit pas ici de prôner une pratique plus qu’une autre, mais de réclamer plus de choix pour qu’en France, soit respecté la décision de chacune de pouvoir accoucher :

- A domicile;

- En Maison de Naissance;

- En pôle physiologique;

- Dans l'eau;

- En accompagnement global avec accès à un plateau technique

- ou même en Maternité, en ayant fait ou non un projet de naissance qui puisse être adopté et suivi avec respect…

… comme cela se pratique déjà dans d’autres pays…

Alors si vous aussi, vous trouvez important que ces choix puissent co-exister dans toutes les régions de France et que …

" Vous voulez rester libre de choisir comment et où naîtra votre enfant !"

Alors n'hésitez pas à signer et à diffuser largement cette pétition...

 


Lien vers le texte : http://libre-choix-naissance.over-blog.com/

Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici

Repost 0
Published by Tinuviel - dans ---> Accouchement
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 16:18


C'est un voile de lin doux qui chavire à la brise,
Recouvrant la fenêtre d'une maison pâlie.
Au travers,

J'aperçois vos visages,
Penchés, craquelés,

Parchemins dessinés de vos vies parcourues.
Douce lueur poudrée des regards crépuscule,
Chuchotements inaudibles de vos âmes froissées
Par le temps
Qui s'est tu,

Fatigué.
La partition s'achève.
Il fait brume en vos murs tapissés de tendresse.

Aux murmures quotidiens qui se font litanie
D'amour
Se tendent les doigts gourds
Et les yeux dépolis

Où se devinent encore les festins d'autrefois.

Françoise Jeurissen/Tinuviel - été 2008

 

Repost 0
Published by Tinuviel - dans LA SEVE DES MOTS
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 14:25

J'ai reçu voici quelque temps, de la part de Stef du Monde de Sélène, un trophée "Brillante Weblog"  ...
Stef, je te remercie chaleureusement pour cette attention qui me touche vraiment.

Mais ... ben oui il y a un mais ... j'ai un profil qui ne s'accomode franchement pas trop de ce genre de plebiscite ... comment dire ? Je suis quelqu'un qui aime rester dans son petit antre, tranquillou, et je ne suis vraiment pas très portée sur le "public relation". Qui a dit "ourse" ?! Ben oui, c'est pas tout à fait faux. J'aime les gens, j'aime les relations, mais à mon rythme, et à ma façon.
Voilà, c'est dit.

Alors Stef, je te re-remercie de tout coeur, et je te repète que ton appréciation me fait drôlement plaisir. Cependant, je ne jouerai pas le jeu selon les règles (ah oui, j'ai oublié de dire que je suis particulièrement et irrémédiablement allergique aux règles depuis toujours. J'peux pas m'empêcher, désolée, j'ai besoin d'air libre pour m'exprimer ;-))

Je vais donc me contenter de garder la partie qui m'intéresse dans tout cela : la "publicité" pour des sites qu'on a envie de faire connaître, et dont l'intérêt mérite largement d'être partagé  par tous. Et je le ferai à mon rythme, au gré des vents du web. A chaque belle plage que que je découvrirai, je jetterai une bouteille à la mer avec la carte pour trouver le trésor. Libre à chacun d'ouvrir le flacon ou pas ... :-)

Aujourd'hui, l'île enchantée s'appelle "CréEnfantin".
J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce site, découvert il y a peu.
Bricoleurs et bricoleuses de tous horizons, n'hésitez pas, il y a là matière à rendre fou tellement ça fourmille d'idées, toutes plus jolies et inventives les unes que les autres. Il ya des créations en feutrine, tissu, carton ... pour tous les goûts et toutes les techniques. C'est destiné aux enfants bien sûr, mais pas que, loin de là.

L'auteure de ce blog, Nanoua32, est d'une générosité sans borne puisqu'elle met à disposition de tout un chacun, gracieusement, les tutos de ses réalisations. Et quels tutos mes amis : c'est clair, précis, illustré à chaque étape. Du bon et beau boulot.

Et en plus il y existe toute une famille de petits lutins en tissus ... de vrais beautés, avec toutes les explications pour les réaliser soi-même ... un bonheur je vous dis, allez-y voir !


Pour la visite, c'est par ici :  

C'est pour cela que, si vous y trouvez votre bonheur, surtout ne pillez pas les lieux comme un flibustier sans morale, comme le font certains surfeurs sans scrupules.
Empruntez, remerciez, et surtout ne vous contentez pas de copier et de vous approprier les tutos pour les diffuser sans citer la source ! C'est un vrai trésor que ce blog-là, et ce serait dommage que tout ce travail et ce généreux partage ne soient pas respectés.

Quelques vues pour vous mettre l'eau à la bouche :































                       
Photo : © http://creenfantin.canalblog.com/




Photo : © http://creenfantin.canalblog.com/


Que dites vous ?

C'est futile ?
Eh oui ... peut-être est-ce futile. Mais ça donne du plaisir.
Plaisir de regarder, plaisir de créer, plaisir de faire plaisir ... et ça, selon moi, ce n'est pas futile.
C'est même l'essentiel.

Belle semaine à tous !



Repost 0
Published by Tinuviel - dans RESSOURCES WEB
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 12:18


Je ne sais pas si vous connaissez ou aimez Lynda Lemay, mais j'ai toujours trouvé cette chanson magnifique (comme toutes ses chansons d'ailleurs !).

Et voilà que je tombe sur cette vidéo, où en plus de l'émotion contenue dans le texte,  la poésie de la traduction gestuelle vient encore rendre cette chanson plus bouleversante.

Bon, certains diront que c'est de l'émotion facile, ou que sais-je. Je m'en fous, j'ai eu envie de partager ça avec vous.



Repost 0
Published by Tinuviel - dans LA SEVE DES MOTS
commenter cet article