Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

3 octobre 2005 1 03 /10 /octobre /2005 00:00
Le but de cet article n’est pas d’épiloguer sur les possibles causes des nausées de grossesse, ni d’entrer dans des considération psychologico-philosophiques sur leur « signification » et leurs « messages », du genre « vrai-faux non-désir inconsciemment refoulé d’enfant possiblement mal accepté » ;-)

Le but n’est pas non plus de repasser pour le enième fois en revue les habituels trucs archi-connus et répétés partout dans les revues et sur les sites traitant de la grossesse : fractionner les repas, grignoter des biscuits secs, boire par petites gorgées, dormir surélevée etc … ça, je pense que 99% des futures mamans victimes de nausées ou d’acidité gastrique se le sont déjà entendu seriner maintes fois.

Non, j’ai juste envie de réaliser une petite compilation des différentes recettes et potions glanées par ci par là au fil de mes années de lectures et discussions sur le sujet, afin que chacune puisse éventuellement, si elle en a la désir, trouver ce qui peut lui convenir.
Et surtout éviter de passer par la case « médicaments allopathiques » à la toxicité plus ou moins avérée, et qui ont la mauvaise habitude de tenter de masquer ce que notre corps a besoin d’exprimer plutôt que de l’accompagner dans ses efforts.

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive, et a toutes les chances de s’enrichir au fil du temps, surtout si vous l’y aidez :-)

En dernier lieu, je préciserai que les questions de « douleur » ou de gêne - à l’intensité plus ou moins tolérées selon les individus - sont éminemment subjectives, et qu’il appartient véritablement à chacune de savoir comment elle veut et peut vivre cette douleur/gêne, dans un contexte donné, à un moment donné, en fonction de son histoire personnelle.
Les considérations, questionnements et évolutions personnelles qui peuvent découler d’une telle situation sont bien entendu potentiellement très enrichissants, mais ne constituent pas un parcours initiatique obligatoire :-)



La tisane de feuilles de framboisiers (Rubus Idaeus)

Plebiscitée par un très grand nombre de celles qui y ont eu recours, il semblerait que cette tisane fasse partie des solutions les plus efficaces pour passer au travers de la période des nausées ET des remontées acides.
Agréablement parfumée, elle est de plus une bonne alliée tout au long de la grossesse, car elle tonifie l’utérus et constitue une préparation douce au travail d’enfantement (en-dehors de la grossesse, elle est utilisée pour régulariser les cycles et traiter les menstruations douloureuses).
Consommer à raison de 2 à 3 tasses par jour (ne pas abuser ou trop concentrer l’infusion, en raison précisément de ses indications utéro-toniques).
Cette tisane est également riche en fer et en minéraux, ce qui est évidemment un plus très appréciable lors d’une grossesse.

Certaines utilisent la tisane de feuilles de framboisier en association avec la camomille, qui est également stomachique (favorise la fonction digestive) et apaisante.



Le gingembre

Sous toutes ses formes, le gingembre est d’une efficacité démontrée pour soulager les problèmes digestifs et les sensations de nausées.

Frais : on peut suçoter des tranches si on n’a pas peur de son goût piquant, mais c’est assez costaud quand même.
Il est plus facile et plus agréable de le râper (on évite ainsi les fils de cellulose) et de le mélanger à un petit peu de miel par exemple. Mais ça reste quelque chose d’épicé à avaler. Moi j’aime bien, même en-dehors de problèmes digestifs, mais je reconnais que ça arrache quand même :-)

En décoction : laisser bouillir une dizaine de minutes un peu de gingembre frais ou séché dans de l’eau, et boire sucré. Attention, s’il est séché, en utiliser beaucoup moins (une pincée suffit pour une grande tasse) car plus concentré (comme toutes les plantes séchées).

En macération, dans du vinaigre de cidre (frais ou séché). Une petite cuillerée quand ça ne va pas, soit pure, soit diluée dans un verre d’eau.


Le vinaigre de cidre (bio !)

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, consommer des aliments dits acides aide à apaiser les sensations de « brûlant » à l’estomac, et soulage aussi les nausées.
Une cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau, ça marche très bien.

De plus, le vinaigre de cidre est un aliment excellent pour la santé !

Il est détoxinant et régénérant pour l'organisme, et contient plus d'une trentaine de substances nutritives importantes, une douzaine de minéraux, plus d'une demi-douzaine de vitamines et d'acides essentiels, plusieurs enzymes et une bonne dose de pectine. Il est particulièrement riche en potassium et en d'autres oligo-éléments tels que le phosphore, le calcium, le magnésium, le soufre, le fer, le fluor, le silicium, le bore et bien d'autres.


Le citron

Comme ci-dessus, mais avec du citron : diluer un cuillère à café dans un peu d’eau, sucrer ou pas selon goût. Efficace tant pour les nausées que pour l’excès d’acidité.

Respirer de l’Huile Essentielle de citron peut aussi aider pour les nausées (sans danger à respirer lors de la grossesse).


Epices

Le cumin, l’anis étoilé (badiane), l’estragon ou le basilic ajoutés à la nourriture sont reconnus pour leurs vertus stomachiques.
Certaines semblent apprécier la noix de muscade.
Pour l’estragon : respirer l’H.E. peut aider aussi.
Par contre, éviter l’H.E. de basilic pendant la grossesse !


Homéopathie

Différentes préparations semblent pouvoir aider, mais c’est à chacune à tester, ainsi que pour les posologies. Je les mentionne par acquis de conscience, mais je n'y connais rien.
J’ai déjà entendu mentionner :


- Nux vomica 9 CH (3 granules quand on se sent nauséeuse)
- Sepia 9 CH (nausées)
- Imara 7 CH (nausées, 5 granules matin et soir ?)
- Capsicum Annuum 9 CH (pour les remontées acides)
- Iris Versicolor en 5 CH (remontées acides - merci Pascale ! :-))

Il est préférable, si on veut avoir recours à l'homéopathie, d'aller consulter un bon homéopathe uniciste plutôt que de s'amuser à s'auto-médiquer dans ce domaine.
Soit on croit à son efficacité, et il ne faut pas jouer aux apprentis sorciers, soit on n'y croit pas, et je ne vois dès lors pas l'intérêt d'y avoir recours.


Alimentation

- Le jus de légume frais avec un filet d’huile d’olive. C’est non seulement excellent pour la santé, mais ça apaise l’estomac et ça régule l’acidité.

- Les amandes, trempées une nuit dans un peu d’eau et consommées le lendemain matin, de préférence à jeun. Très alcalinisantes, c’est un bon truc contre les remontées acides également.


F. Jeurissen - octobre 2005

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinuviel - dans ---> Grossesse
commenter cet article

commentaires

Tinuviel 25/10/2005 23:24

Merci Pascale, je viens de le rajouter dans l'article ! :-)

Pascale 11/10/2005 09:26

je connais aussi "iris versicolor" en 5ch pour les remontées acides ;-) souverain chez moi :-)