Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 20:47

Un film très prochainement en salle au cinéma, sur le thème de l'enfantement à travers le monde. A découvrir. Je vous cite quelques passages du synopsis et du projet du film :

"Dans un intervalle de 48 heures sur la terre, le destin de plusieurs personnages réels se croise dans un moment unique et universel : la mise au monde d'un enfant. C'est l'éblouissante histoire vraie du tout premier cri de la vie. Nous l'avons tous vécue. Elle se répète 364.501 fois par jour sur tous les continents. C'est l'hstoire de notre venue au monde. Contraste des terres, constraste des peuples, contraste des cultures pour le plus beau et le plus insolite des voyages. La naissance sur grand écran."


"Pas de reconstitution, mais un atout inégalable : l'histoire vraie, vécue au présent sous nos yeux."


"Sans concession, il met en images la poésie du passage : quand la femme accède à la maternité, quand l'homme accède à la paternité, quand l'enfant entre dans la vie.

C'est une dramaturgie universelle, qui éveille notre émotion et réactive notre mémoire. S'y mêlent l'amour et le suspense, la gravité et l'action, l'exotisme et la haute technicité.

Riche de cette trame puisée dans la réalité, ce film documentaire nous emmène pour un voyage intense qui nous parle du monde, qui nous parle de nous."


Pour découvrir le reste, commentaires, textes, photos et la très belle chanson du film 


J'ignore comment la naissance en occident sera présentée, mais je serais curieuse de découvrir, ne serait-ce que pour la beauté des images.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinuviel - dans ENFANTER
commenter cet article

commentaires

karo 15/10/2007 09:00

Et moi donc !!!
Ce sera la 1ère fois depuis 4 ans que je retournerai au cinoche ;-))
On pourrait peut-être y aller ensemble ?? Bises
Karo

Tinuviel 15/10/2007 09:19

Bonne idée ça ma belle !! :-)On va essayer de se ménager ce moment là pour nous, ok ?