Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

16 août 2005 2 16 /08 /août /2005 00:00

L'instruction ...  tout le monde est d'accord pour dire que c'est un droit qui devrait être donné à tous les enfants, et un devoir des parents et de la société envers eux.
Et en effet, l'accès à l'instruction, c'est une clé vers la liberté de penser et d'être, une richesse inestimable et irremplaçable pour aider un enfant à devenir un être humain complet et autonome.

    Parce que la curiosité, la soif d'apprendre sont  les moteurs qui font tourner inlassablement nos esprits, et parce que savoir, c'est bien souvent le premier pas vers pouvoir.

    Parce que la connaissance  est une compagne fidèle et passionnante tout au long de notre vie, un rempart contre l'abrutissement.


Mais la connaissance peut tout aussi bien être une arme efficace pour se défendre contre les injustices, qu'une arme redoutable pour les commettre ; elle ne se suffit donc pas à elle-même.

L'instruction, ce n'est donc pas qu'une accumulation de connaissances académiques, mais le socle sur lequel se développe la conscience sociale d'un enfant, l'instrument de son éveil à l'humanisme.
Quelle responsabilité !

   
" L'enfant n'est pas un vase qu'on emplit, mais un feu qu'on allume", disait magnifiquement Rabelais.


Parce que plus on sait, plus on doute. Et plus on doute, plus on devient humain ... la conscience de notre faiblesse, de notre ignorance, voilà ce qui nous grandit le plus :-)
Boris Cyrulnik dit "moins on a de connaissances, plus on a de convictions".
Et chacun sait les dégâts que les "convictions" peuvent faire ...


Alors ... comment instruire ?
Comment enseigner sans dégoûter ?
Comment maintenir en éveil cette curiosité naturelle - ou en tous les cas, éviter de l'éteindre !! - qu'ont nos enfants ?
Comment s'y prendre pour les accompagner vers la connaissance, non pas seulement pour quelques années d'école, non pas pour obtenir de "bons" diplômes qui soi-disant ouvrent les portes des "bons" emplois, mais pour qu'ils gardent toute leur vie cette étincelle qui fait qu'on se questionne, qu'on a envie de savoir, de comprendre, de connaître ...

Pour cela il n'y a pas qu'une seule voie, il y en a des tas ...

Il n'y a pas que l'école publique traditionnelle qui puisse dispenser aux enfants quelques bribes de connaissance et d'instruction, parce que même si historiquement son mérite est immense et sa raison d'être louable, il faut reconnaître qu'elle protège également en son sein de tristes dysfonctionnements.

Nous vous proposerons dans ce chapitre quelques réflexions, quelques introductions vers des approches un peu différentes de l'instruction, qui nous l'espérons vous ouvriront le champ des possibles.

Françoise Jeurissen - avril 2004

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires