Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 12:22

Quelques pas dans la bonne direction ...

Après le vote, le 19 juin dernier,  du "décret relatif à la coexistence des cultures génétiquement modifiées avec les cultures conventionnelles et les cultures biologiques", visant à rendre de plus en plus difficile la culture d'OGM sur le sol wallon, voilà que la Wallonie annonce sa décision d'entrer dans le "Réseau européen des Régions sans OGM" et de ratifier la charte de Florence.

Elle rejoindra en cela les 174 régions européennes, comprenant plus de 4500 municipalités, ayant décidé de faire partie ce de réseau à ce jour, et ce nombre est en augmentation constante (pour avoir une idée de la progression, les régions signataires de la chartes n'étaient que 20 en 2005 ... !)

Ces pionniers étaient sont :

 Regione Toscana (Italie)
 Land Oberosterreich (Autriche)
 Regione Marche (Italie)
 Région Aquitaine (France)
 Regione Lazio (Italie)
 Région Bretagne (France)
 Región Euskadi (Espagne)
 the Region Wales (Royaume-Uni)
 Région Ile de France (France)
 Région Poitou-Charentes (France)
 the Highlands and Islands Region (Royaume-Uni)
 Land Schleswig Holstein (Allemagne)
 Région Limousin (France)
 Regione Emilia Romagna (Italie)
 Land Burgenland (Autriche)
 Land Steiermark (Autriche)
 Regione Sardegna (Italie)
 Région Drama-Kavala-Xanthi (Grèce)
 Provincia Autonoma di Bolzano (Italie)
 Land Salzburg (Autriche)


Symboliquement, c'est déjà une belle avancée.

Mais concrètement, qu'est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire que, dans les limites de leurs compétences et de leurs obligations envers les lois communautaires, les régions et autorités territoriales signataires s'engagent notamment et en très résumé à :

- promouvoir la mise en oeuvre au niveau régional de plans spécifiques et/ou de règles techniques, avec la possibilité de prévoir une protection des cultures traditionnelles ou biologiques contre les OGM sur de vastes étendues ou toute une région ;

- protéger d’une possible contamination génétique des territoires agricoles dont la production repose sur des normes de qualité - tels que les produits d’origine contrôlée et biologiques - ainsi que des territoires qui sont actuellement sujets à des règles européennes, nationales ou régionales de protection et de contraintes spéciales visant à protéger la biodiversité, des produits locaux spécifiques, le patrimoine naturel, en empêchant ou décourageant la culture des OGM dans ces zones ;

- soutenir, le principe selon lequel les semences pour la reproduction sont techniquement garanties "sans OGM" ;

- promouvoir la conclusion d’accords internationaux dans le but de garantir l’approvisionnement en matières premières de haute qualité, certifiées "sans OGM" ;

- protéger la biodiversité des Régions au moyen de mesures encourageant l’enregistrement de variétés et espèces locales dans les catalogues de conservation de la biodiversité et d’utiliser ces espèces dans l’industrie agricole pour empêcher que ce patrimoine ne soit breveté ;


Pour plus d'infos sur les points de cette charte ainsi que leur portée  :
http://www.gmo-free-regions.org/
http://www.infogm.org/spip.php?article2256
http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1340
http://www.natpro.be/
http://lutgen.wallonie.be/spip/spip.php?article559

Moi je dis bravo à Monsieur Lutgen pour son dynamisme dans l'exécution de sa fonction.

Partager cet article

Repost 0

commentaires