Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 15:21


Dans mon article d'hier, je parlais de tous les déguisements que j'avais déjà fait au fil du temps, et que je n'avais jamais pensé à photographier.

Eh bien pour réparer ça, j'ai été fouiller hier soir dans les deux énormes mannes à chiffons des enfants, et j'en ai extrait tout ce que je retrouvais encore qui avait été cousu de mes blanches mains. Et avec mon appareil tout neuf, j'ai photographié le tout.

Bon, là-dedans y a des trucs ultra-vieux (plus de 6 ans), donc ne faites pas attention aux taches, coutures défaites et chiffonages divers ... tout ça a servi, et bien servi !


Alors, tout d'abord, une "robe de princesse" que j'avais faite pour ma grande (vous remarquerez qu'à la taille, y a comme un truc qui pendouille ... c'est décousu parce qu'elle a marché sur le jupon ...)


Détail de la même robe : une petite rose en tulle (ultra-simple, vous enroulez du tulle en boule et ça donne ça, y a plus qu'à coudre le tout sur la robe !). Le col est en dentelle de récupe, qui se trouvait initialement au bas d'une très vieille chemise de nuit à moi (c'est pour ça que le col est trop petit d'ailleurs : je n'avais plus que ce morceau-là :-)).


Alors, ici on a un déguisement de "danseuse orientale" fait pour Liana. le pantalon bouffant a été fait à partir d'une ancienne jupe satinée à moi, que j'ai découpée au milieu de chaque pan avant et arrière, pour recoudre en forme de pantalon. Du coup ça donnait un truc genre sarouel, tout à fait adapté au contexte. Autour, j'ai cousu un morceau de tulle rrose foncé bordé de doré que j'ai trouvé pour rien en liquidation dans une solderie. Le top (à gauche) arrive en fait au-dessus du nombril (pour laisser le bidou à l'air, obligé pour une danseuse orientale (!), et le voile en tulle qu'on voit pendre ici était initialement fixé aux épaules et aux manches par un point, afin de voleter autour de "la danseuse". Le tissu du top est une chute de cape d'Halloween qui me restait.


Ici on a un LES deux plus anciens déguisements, de vrais dinosaures, que j'avais réalisés quand mes filles avaient respectivement 6 et 4 ans (elles ont maintenant 13 et 11 ans ...). C'est dire que ça a quelques heures de vol, d'où les ourlets des manches défaits et les quelques déchirures ici et là. Mais le plus beau :  CA SERT TOUJOURS !! Elles rentrent à peine dedans, le jupon qui leur arrivait aux chevilles leur arrive maintenant au-dessus du genou, mais elles continuent à les mettre de temps à autre. Sinon, ça sert surtout aux copines de mes fils, plus jeunes.

Ce déguisement (et le suivant) étaient destinés à une fête sur le thème de la paysannerie antique donnée au boulot de leur père. D'où le petit "tablier" de devant, réalisé à partir d'une ancien rideau voile de cuisine. Le corps de la robe est en jersey, les manches proviennent d'un vieux chemiser à moi et le jupon d'une ancienne robe René Derhy usée jusqu'à la corde.



Et voilà la deuxième "robe paysanne", mélange d'ancienne tenture pour le jupon, et de chutes diverses. Le tablier est fait du même rideau voile que la précédente.



Ci-dessous, un déguisement qui a servi à plusieurs reprises : il s'agit à l'origine d'un costume d'elfe, qui a servi aussi pour un thème sur les fées (une fée des bois et une elfe, ça se ressemble, non ?). Pour ce costume, j'avais acheté les tissus. Le dessus vert a déjà servi à part pour un déguisement d'arbre également.



Gros plan sur un détail du costume : la couronne de fleurs qui allait avec. Réalisée à partir d'un ancien tour de chapeau de mariage et de quelques chutes de tulle turquoise que j'avais employée pour faire des moustiquaires à mes fenêtres.


Voilà un costume de "sirène" destiné à un camp scout. Là aussi, j'ai dû acheter le tissu pour avoir du brillant/aquatique, mais je suis tombée sur des déstockage de coupons à prix intéressant. Le dessous n'est qu'un simple rectangle que j'ai arrangé en jupe portefeuille à l'aide de bouts de velcro cousu où il faut. Le top est fait de deux triangles cousus ensemble, fermé par un vecro dans le dos et retenu par un morceau de ruban autour du cou. Vous voyez que c'est hyper simple, pas besoin d'être Gucci ! Avec ça, une couronne faite des mêmes tissus tressés ensemble, auxquels j'ai rajoué des morceaux du même tulle que pré-décrit, pour faire vaporeux.


Le top en gros plan. Ca brille, donc ça plaît :-)

Et vous avez même droit à marsupilami déguisé en sirène, mais que demande le peuple !


Un costume de sorcière tout ce qu'il y a de plus classique. Le robe est faite de triangles, les manches légèrement évasées, et le bas découpé au ciseaux cranteurs pour ne pas que ça s'effiloche. La cape est les poches en violet pour mettre un peu de couleur quand même. La cape a été froncées sur un morceau d'élastique (il suffit de coudre un tunnel sur le bord de la cape et d'enfiler l'élastique) et cousue à même les épaules et les manches (voir photo suivante, on voit le dos du costume). C'est plus simple, ça reste toujours en place.

Vue de dos : la cape froncée :

Et le détail de la mort qui tue : la salamandre en plastique cousue sur l'épaule ! Il y avait aussi à l'origine une araignée en plastique de l'autre côté (gagnée à la kermesse), mais elle a finit par être arrachée par un de mes gamins pour un autre usage (soupir ...)


Une autre jupe de sorcière. Le top orange patchworké de pièces qui allait avec a disparu dans l'espace-temps.
Là aussi, il sufit de couper des pointes au ciseaux cranteurs, de les border de fil orange en zig-zag pour le contraste, de coudre un ou deux carrés de tissu sur la jupe, et c'est tout.



Un dessus de pirate. C'est un vieux sweat trop petit des filles, où j'ai appliqué encore une fois la géniale et simplissime technique du découpage en pointes cranté. J'ai ensuite dessiné une tête de mort (pour le modèle --> Google) sur un bout de lange en coton blanc avec un gros feutre noir à alcool, découpé le dessin et cousu sur le devant (pareil sur le derrière en plus grand).
Ici aussi, il y avait d'autres morceaux au costume : un corsaire tout plein de bouts de tissus colorés rapiécés dessus, et un cache-oeil de pirate que j'avais cousu à même un bandana rouge pour la facilité (ben oui, on perd facilement des pièces au camp scout), il n'y avait plus qu'à l'enfiler d'une pièce.



Un costume de mage pour mon grand. Le corps est fait à partir d'un reste de tenture dorée et vert bouteille (euh, c'était les goûts de mon ancienne proprio, et j'ai retrouvé une chute dans le grenier). les manches et la cape qui vont avec (voir ci-dessous) sont faites d'un tissu acheté, noir et doré. Le bord doré des manches et les gallons qui ferment le gilet sont en ruban à cadeaux (oui, oui !!) texturé que j'ai cousu sur le tissu.
C'est le côté "en pointe" du gilet qui lui donnait toute son allure. Très joli costume quand il est porté. Bien sûr, il faut fabriquer la baguette magique qui va avec, et le chapeau pointu (perdu lui aussi).


Avec la cape assortie :


Voilà, un tour d'horizon de ce que j'ai retrouvé !

Il en manque encore quelques uns. Il y a eu la doctoresse, l'ent (ben oui, vous savez, ces hommes-arbres dans le Seigneur des Anneaux), la souris ...

Je ne peux malheureusement pas vous montrer le costume d'indien (dont je suis très fière) de Liana et de Killian ni le costume d'Inca de Marine (un ancien débardeur écru grande taille transformé en poncho à "floches" et cousu de bandes de tissu bariolé), parce qu'ils sont au camp avec en ce moment.



Partager cet article

Repost 0
Published by Tinuviel - dans BIDOUILLES TEXTILES
commenter cet article

commentaires