Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 12:39


Je ne résiste pas à l'envie de publier une préparation estivale essayée hier soir, qui est une agréable découverte gustative !

En accompagnement d'une petite quiche à la bette, je me suis demandée quoi faire pour éviter la traditionnelle salade. Comme j'avais sous le coude de jeunes fèves et des petits pois frais achetés à la ferme biodynamique samedi, je me suis dit : mais c'est bien sûr : marions-les !
Mais avant de préparer le souper, petite balade dans la campagne, où je n'ai pas résisté à l'envie de cueillir quelques boutons et jeunes fleurs de berce sur le bord du chemin, pendant que Lorenzo faisait des mamours aux vaches (eh oui, il s'est pris de passion pour un troupeau de jeunes génisses et a besoin d'aller les "apprivoiser" chaque jour).

De retour dans la cuisine, ni une ni deux, je me suis dit : un ménage à trois avec mes fèves et mes petits pois, pourquoi pas ?

En y ajoutant un peu de sarriette séchée, un peu de basilic frais du jardin, un filet d'huile de noix et une larme de balsamique, c'était un vrai délice !

Je vous montre. Rien que le vert tendre de l'ensemble met déjà en appétit je trouve :



Vous voyez les petits machins qui ressemblent à de mini-morceaux de broccoli, parfois entourés d'une feuille ? Eh bien ce sont les fleurs de berce en bouton. Plus quelques toute jeunes feuilles à peine écloses également.



Réflexion de mon homme :  je ne savais pas que des légumes, ça pouvait être aussi bon !
En voilà un fameux compliment de sa part !! :-D

Bon, Lorenzo je n'en parle pas, parce que l'expérience culinaire était un peu trop osée pour ses jeunes papilles encore très "xénophobes" vis à vis de tout ce qui sort des sentiers battus ...








Alors, pour avoir une idée plus précise de la recette au cas où elle tenterait quelqu'un (pour 2 adultes et éventuellement 1 ou 2 enfants s'ils mangent peu), j'avais :

- environ 500 g de fèves (non écossées)
- environ 500 g de petits pois (non écossés)
(je ne sais pas combien ça a donné après, mais disons qu'on perd au moins 60% du poids de départ, même plus pour les fèves, où la cosse pèse très lourd).
- une petite quinzaine de boutons et jeunes fleurs de berce (pas plus, parce que le goût est assez fort)
- quelques feuilles de basilic
- une pincée de sariette
- huile de noix vierge 1ère pression à froid (celle qui a du gôut quoi, pas l'horreur désodorisée qu'on achète en grande surface !)
- une larme de vinaigre balsamique (goûteux lui aussi bien entendu).

J'ai fait cuire mes fèves dans un peu d'eau salée, environ 10 mn à 1/4 d'heure après l'ébullition. Au-dessus de cette eau,  j'ai placé un panier de cuisson vapeur avec mes petits pois et ma berce, qui eux ont cuit maximum 4 à 5 mn. La cuisson des petits pois est bien meilleure vapeur et sans rien y ajouter, car on peut ainsi attendrir la peau et garder l'intérieur un peu croquant et bien sucré Pour la berce, cette cuisson très légère lui conserve son petit goût  frais d'agrume si rafraîchissant.

Ensuite, passer le tout sous l'eau bien froide pour arrêter la cuisson, refroidir la préparation et garder la belle couleur aux légumes. Inutile de dépelliculer les fèves si elles sont jeunes et tendres.
Quand c'est bien égoutté, rajouter un filet d'huile de noix et quelques gouttes de vinaigre balsamique, une bonne pincée de sariette et 5 ou 6 feuilles de  basilic hachées.

C'est prêt. Un régal je vous dis, si on aime les goûts assez prononcés de ces différents légumes bien entendu.

Remarque : attention d'être certain d'avoir reconnu de la berce avant de vous lancer dans une cueillette sauvage. Dans cette famille de plantes (les apiacées ou ex-ombellifères) sévit également la mortelle cigüe.  Attention également d'avoir bien affaire à de la berce "normale" et pas de la berce du Causase (bien plus grande et aux ombelles bien plus larges, qui peut être très irritante), Pour qui s'y connait un tant soit peu et à cette saison, il est impossible de confondre, mais si vous avez des doutes, munissez-vous d'une bonne flore et de photos convaincantes.

Sous peu, j'ouvrirai un autre site (il est en pleine préparation) consacré à l'herboristerie, aux plantes sauvages à usage culinaire ou médicinal et à la botanique, où j'expliquerai tout ceci en détail, photos à l'appui.
Avis aux futurs amateurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinuviel - dans CHAUDRON MAGIQUE
commenter cet article

commentaires