Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Recherche

Archives

30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 15:22

Je ne sais pas si vous - qui avez comme moi des têtes blondes ou brunes à l’école -  vous avez à faire face au même combat, mais en tout cas ici, c’est la guerre des tranchées, c’est l’invasion des hordes barbares, c’est l’ennemi qui ne nous laisse pas de répit … j’ai nommé les POUX !

Et pas seulement en hiver. Pas seulement « par moments ». Non, c’est toute l’année, en continu. Et ça fait 4 ans que ça dure. C’est usant.

Et en plus, ce ne sont pas de petits poux fragiles, oh que non, mais d’horribles bestioles hyper résistantes à tout, qui réapparaissent aussitôt qu’on s’en croit débarrassé, pire que le phœnix lui-même :-(

 

Je les attends en rigolant ceux qui osent encore sortir « mais voyons, il suffit d’un bon produit bien appliqué, et le tour est joué ».

Waaaarf, attendez que je me tienne les côtes.

Ici, on a essayé TOUS les produits sur le marché. Même les derniers cris super performants auxquels « rien » ne résiste, qui sont censés tuer poux et lentes sans anicroche. On a suivi scrupuleusement les modes d’emploi, respecté les temps de pause, répété les opérations à répéter dans les temps imparti, lavé les draps, bonnets, écharpes, capuchons etc …

Eh bien : Niet. Nada. Nichts. Rien de rien. Ca marche pô :-( !! Ca empoisonne les enfants, mais pas les poux.

Oh bien sûr, on a bien quelques cadavres de gros poux gras qui restent dans le peigne à poux. A mon avis ce sont de toutes façons ceux qui auraient crevé le lendemain de vieillesse. Mais les petits poux, les jeunes en pleine force de l’âge, prêts à déposer partout leurs immondes larves collantes … y sont toujours vivants, EUX !!

Et ils se reproduisent plus vite que l’éclair !

Une semaine sans surveillance, quand ils sont chez leur père par exemple, ou qu’on se relâche un peu, et il arrive que j’aie un de mes loupiots couverts de lentes à en pleurer.

 

Récemment j’ai vu deux reportages traitant du sujet des poux, qui semblaient tous deux affirmer que je n’étais pas devenue folle : les poux deviennent de plus en plus résistant à toute tentative d’éradication par les insecticides, aussi performants soient-ils.

 
Bon, eh bien alors, que reste-t-il à faire ?

Eh bien comme nous : la bonne vieille méthode mécanique, l’épouillage « social » :-) :-p

Ici, on fait tout comme les singes … à part qu’on ne mange pas les bestioles, mais sinon c’est tout pareil :-)

 

Il faut quand même signaler qu’il y a quelques méthodes « naturelles » qui donnent des résultats et réduisent grandement la population, ça oui. Je les détaillerai plus loin dans l’article. Cependant, d’expérience aguerrie de mère de famille au premier rang des hostilités, je peux affirmer que, même après avoir gagné quelques batailles, sans un combat mécanique quotidien, on finit souvent par perdre la guerre.

 

Je vous livre ma stratégie personnelle, peaufinée après pas mal de tâtonnements, et qui fonctionne ici. Bien entendu, il n’est pas question de s’en débarrasser « une bonne fois pour toutes » comme certains pourraient encore en rêver, mais de faire en sorte que les invasions constantes soient limitées à leur strict minimum, et de se débarrasser des envahisseurs dès leur apparition et avant qu’ils n’aient pu semer leurs œufs partout. De cette manière, on n’a plus de problèmes de gratouilles, croûtes et infestations, et on élimine chaque bestiole quasi dès son arrivée ou éventuellement son éclosion dans le pire des cas.

On peut même finir par avoir de longues périodes d’accalmie où l’ennemi semble avoir totalement renoncé.

 

C’est très simple en fait : en période d’infestation, peigne à poux en métal double rangée TOUS Les jours, et au maximum tous les 2 jours, surtout sur les longs cheveux. Démarrer par les cheveux du dessous sur la nuque, et remonter graduellement en rajoutant des mèches jusqu’à avoir passé l’ensemble de le chevelure au « peigne fin » plusieurs fois. Généralement, je peux vous dire que 90 % des poux eux-mêmes sont concentrés sur le dessus du crâne, de part et d’autre de la raie, et juste derrière. Il faut bien appliquer le peigne sur le cuir chevelu, et « gratter » (pas écorcher hein !) la peau du crâne pour bien attraper les bestioles (qui sont sur la peau et pas au milieu de la chevelure), ensuite faire glisser le peigne jusqu’à la pointe de la mèche choisie, pour bien en extraire tout.

On s’aperçoit qu’on récupère ainsi non seulement les gros poux grassouillets, mais aussi des lentes à peine écloses, des larves de poux minuscules, des lentes à pattes en somme. Et même des lentes en fin de gestation, suffisamment grosses pour rester coincées dans les dents du peigne.

 

Ensuite, SI on trouve des poux, ne serait-ce qu’un seul, ne serait-ce qu’un minuscule … alors inspection et éradication des lentes immanquablement collées ça et là dans la chevelure. Comment ? Très simple : bonne lumière, une paire de petits ciseaux et une bougie. Eventuellement lunettes, mais tout le monde n’est peut-être pas aussi bigleux que moi :-)

On va d’abord débusquer les œufs dans leurs incubateurs favoris, à savoir dans la nuque et le long de l’arrière des oreilles. Contrairement aux poux, l’immense majorité des lentes est concentrée sur les abords de la chevelure. Il n’y en a que rarement à l’intérieur, ou bien c’est que le reste des nurseries est déjà rempli :-(

On peut bien entendu employer la méthode basique qui consiste à coincer la lente entre deux ongles et à la faire glisser jusqu’au bout du cheveux pour l’écraser ou la jeter dans un bac de vinaigre. Ca marche, mais au bout d’un moment, ça devient pénible pour les doigts. Le plus facile, c’est d’isoler le cheveu porteur, de le couper à la racine, et de le brûler sur la flamme de la bougie (ou le jeter à terre si on est dehors). Ne vous inquiétez pas, avant d’avoir rendu chauve votre enfant de cette manière, vous vous serez débarrassé des poux :-) :-) !! Si on prend garde à ne couper qu’un ou quelques cheveux tout au plus, et pas une mèche entière à chaque lente, on ne voir strictement rien dans la chevelure, je vous le promets. Et ça ne fait pas mal aux enfants, au moins.

 

Voilà, en fait, de cette manière, nous n’avons plus besoin d’avoir recours ni aux shampooings insecticides, ni mêmes aux préparations « bio » anti-poux. Je dois dire qu’à part quelques alertes quand l’attention se relâche, vite circonscrites, on est globalement assez tranquilles. Si les épouillages au peigne à poux ne révèlent plus la présence de bestioles, on peut espacer les opération de trois à quatre jours, mais pas plus, sinon on risque de repartir pour un infestation. Et ce à n’importe quel moment de l’année, je précise.

On peut aussi employer l’huile essentielle de lavandin (quelques gouttes réparties dans le chevelure, pures ou dispersées dans un peu de vinaigre, et appliquée aux endroits stratégiques) en matière de répulsif, mais personnellement je n’ai jamais réussi à y penser suffisamment régulièrement pour que ça serve à quelque chose. Je ne peux donc pas attester de l’efficacité ou non de la méthode.

 

L’important est en fait de passer au-dessus de sa répulsion naturelle pour les « bestioles », parce que ça conduit tout droit à employer des armes de destruction massive globalement néfastes pour la santé de nos petits, et bénéfiques au développement de poux de plus en plus résistants à tout produit. Il suffit de quelques jours, quelques petits jours à être attentifs et à vivre avec nos parasites, pour se rendre maître de la situation. Je pense que le jeu en vaut la chandelle.

 

Sinon, en ce qui concerne les méthodes naturelles, je vous en fais un petit topo des plus éprouvées quand même.

 
La « macération huileuse »
 

L’opération naturelle la plus courante consiste à imbiber l’ensemble de la chevelure d’huile végétale (peu importe laquelle, mais je vous conseille la moins chère vu la quantité nécessaire), additionnée ou non d’huiles essentielles que les poux n’apprécient pas, à savoir : tea tree, lavande, citron, géranium ou origan. En mettre au moins une bonne dizaine de gouttes. Laisser poser ce masque capillaire pendant au moins une heure, plus c’est encore mieux, et ensuite rincer et laver les cheveux. Apparemment, l’huile et les H.E. « étouffent » les poux, et débarrassent au moins des sujets éclos. Mais ça ne dispense pas de faire la chasse aux lentes ensuite, attention ! Ce qui est bien, c’est que le masque d’huile, c’est super bien pour les cheveux qui seront bien nourris après ça :-)

 
L’huile de neem (ou margousier ou « lilas des Indes »)
 

Le neem, outre ses propriétés médicinales, a également des propriétés insecticides et anti-acariens reconnues. Utiliser une lotion ou un shampooing à base d’huile de neem est apparemment très efficace. Cette huile ne tue pas directement les poux, mais leur perturbe la fonction alimentaire et reproductrice, de sorte qu’ils finissent par mourir de toute façon, ne pouvant plus se nourrir et sans avoir pu se reproduire. De plus, les lentes déjà accrochées voient leur développement stoppé et « avortent ». Mais pour le « masque capillaire », l’huile de neem, c’est pas donné :-(

 
L’argile
 

Certains utilisent l’argile verte de la même manière, à savoir en masque capillaire additionné d’H.E. Personnellement, j’ai utilisé de temps en temps une combinaison des deux : de l’argile, de l’huile et des H.E. La totale quoi ! :-) Ici dans la famille, on appelle ça la « pâte à poux ».

C’est efficace, mais c’est quand même folklorique à poser … on met de l’argile partout, c’est assez épais à étaler, on ressemble à des sioux sur le sentier de la guerre, et c’est une assez grosse galère à rincer … mais ça garantit de franches parties de rigolade avec les enfants, ce qui est agréable quand même ! :-)

 
Le vinaigre
 

Efficace surtout pour décoller les lentes, donc à utiliser avant les séances de chasse aux œufs (pas de Pâques, malheureusement). Comme c’est super bon pour les cheveux également, c’est toujours faire d’une pierre deux coups.

 
La décoction de noix de lavage
 

Jamais essayée encore. Mais vu l’efficacité de cette décoction sur les pucerons (ça j’ai testé), je pense que ça peut peut-être être indiqué pour les poux aussi … à tester. Si vous avez des avis ou des expériences sur le sujet, je suis preneuse.

Il s’agit bien sûr des noix de lavage qu’on utilise pour le linge (Sapindus Mukorossi). On en met une vingtaine de demi-coques à bouillir dans 1,5 litres d’eau pendant une dizaine de minutes, et puis on utilise la préparation en shampooing/lotion à rincer (ça ne mousse pas, ou très peu).

 
Le henné
 

Le henné, pour les brunes bien sûr, est paraît-il assez radical aussi. Etant claire de cheveux et mes enfants aussi, ce n’est pas pour nous. J’ignore si le henné neutre fonctionne également ?

 
Shampooing à la farine de seigle
 

C’est une recette de Raymond Dextreit, pas encore essayée non plus.

Il faut délayer à l'eau froide quelques cuillerées de farine de seigle (quantité à évaluer à
l'essai). Porter à l'ébullition en remuant constamment, laisser refroidir un peu et utiliser comme un shampooing en pâte. Rincer à l'eau tiède.

 
Lotion « anti-lentes »
 
Pour éliminer les lentes, on peut réaliser une lotion à l'alcool en mélangeant 75 ml d'eau, 25 ml de vodka et 1 cuillère à café d'H.E. de lavande et 1 cuillère d’H.E. de tea-tree. Frictionner le cuir chevelu et laisser agir au moins une heure. A refaire très régulièrement (tous les 2-3 jours). Par contre, l’alcool peut être douloureux ou irritant, surtout si on a des morsures de poux. On peut également faire cette lotion avec de l’huile végétale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

petitescroixenprovence 25/01/2012 20:34


essayez les granules psorinum ou psorium j ai un doute sur l orthographe du nom !


tube orange petit de trois quatre cm, prenez tout le tube soit une dose les trois premières semaines, ensuite espacez a quinze jours puis trois semaines etc ... pas plus de un mois sans dose !
cela modifie le gout du sang, il y a une molécule de galle dedans ca fait peur je sais mais ca ne risque rien du tout pour l enfant c est de l homéopathie !!!! dès que le poux prendra sa goutte
de sang pour se nourrir il mourra aussitot !!! et votre petit sera ravi d etre débarrassé !!! pour les tetes a poux il y a d autres produits suffit de rechercher sur internet en tapant poux
homéopathie et vous trouverez facilement


bon courage pour ma part je suis hors soucis avec ces bebetes vu l efficacité du psorium ;o))) 

Sarah Marcela 15/04/2011 00:24



Bonjour, un commentaire tardif, je découvre tout juste votre site d'une belle richesse. 3 années de maternelle pour ma fille, et des poux à ne savoir qu'en faire, résultat après de multiples
essais une recette de prévention testée et totalement efficace : ajouter dans n'importe quel shampoing 50 gouttes d'huile de neem argousier, 30 gouttes d'huile essentielle de Myrrhe et 20 gouttes
de lavandin grosso. Plus de soucis, les petites bêtes n'aiment pas et n'accrochent plus, ça fait plus de 7 mois que je n'ai eu aucune infestation, alors que les copaines de ma fille ça gratouille
ça gratouille...



Karen 08/09/2009 19:42

Mon dieu, les fautes dans mon premier commentaire !!! Désolée de ne pas m'être relue... Par contre, si tu tentes le henné, essaie plutôt celui que tu trouveras dans les magasins bio, histoire d'être sure d'une part que c'est vraiment du henné, et d'autre part qu'il n'y a pas d'addtifs ou autres produits néfastes...

Karen 08/09/2009 15:29

Concernant l'utilisation du henné, je confirme son efficacité : ma mère, au long de sa carrière d'institutrice de maternelle, a remarqué que les enfants magrhebins à qui ont faisait du henné régulièrement n'avaient pas de poux... le henné neutre marche également, et ne colore absolument pas, comme son nom l'indique... un de mes amies turques, lorsque j'étais à l'école primaire, était la seule de la classe à ne jamais avoir de poux, malgré les vagues d'infestation, et malgré ses longs cheveux : le henné, encore une fois... Je découvre aujourd'hui votre blog, que je trouve particulièrement interessant...

Tinuviel 08/09/2009 19:06


Merci Karen pour cette info super intéressante ! Je ne l'avais jamais testé, et je suis heureuse de savoir que ça fonctionne.